Edito N° 40 (Mai 2003 - numéro spécial)
Imprimer
 

10 Ans : Le Bilan

En hommage à mon élève, Caroline, survaccinée, morte à 22 ans d'un cancer du foie et à tous ceux à qui les vaccinations ont fait connaître l'enfer.


10 ans : le Bilan

Nous avons voulu réaliser ce numéro spécial pour célébrer les dix ans d'existence d'ALIS. En effet ALIS a vu le jour en février 1993 et elle a commencé à éditer son Courrier d'ALIS en mars 1993. Nous sommes fiers d'avoir tenu la gageure de constituer une association, de la prosperer et de la faire rayonner. A priori, tout s'annonçait difficile : sans moyens, sans appuis, nous ne pouvions compter que sur notre volonté et notre formidable enthousiasme. Le fonctionnement démocratique de l'équipe de délégués, qui tous ont pris en charge une responsabilité, fut-elle mineure, nous a permis de maintenir, sans faillir, l'activité de notre association. Le bilan est aujourd'hui tout a fait honorable.

ALIS est connue dans toute la France et, à l'étranger, dans tous les groupes qui s'interrogent sur le bien fondé des vaccinations

ALIS a mis en route avec la Liga de Gérone (Espagne) un groupe européen de réflexion sur les effets secondaires des vaccinations et prépare un rapport qui sera remis au Parlement Européen. Dans ce cadre une grande réunion internationale aura lieu en 2005.

ALIS n'a cessé d'informer les parlementaires sur les questions vaccinales (hépatite B, tuberculose et DOTS, variole, ordonnance du juin 2000, liberté fondamentale,etc.) et contribue ainsi à ce que les parlementaires se positionnent face aux vaccinations, notre but étant d'obtenir le libre choix en matière de vaccination. C'est dans cet esprit que la député Christine BOUTIN a présenté au Parlement une proposition de loi visant à l'obtention d'une clause de conscience pour toute vaccination

ALIS a participé à plusieurs colloques et réunions d'importance ( Paris le 31 janvier 2001 ; Paris le 16 octobre 1999 ; Washington les 13,14,15 septembre 1997 ; Saint Michel sur Orge le 25 janvier 1996 ; Bruxelles le 5 avril 2002) sans oublier les nombreuses conférences données à travers toute la France.

ALIS est aujourd'hui une référence en matière de vaccinations : les praticiens nous consultent, les particuliers nous citent.

ALIS a r"diger de nombreux recours auprès du Conseil d'Etat pour dénoncer des entorses aux lois. Même si peu nombreuses sont celles qui ont abouti à une victoire, nos actions néanmoins font l'objet de commentaires juridiques de référence.

Certains pourraient se demander pourquoi des gens se battent depuis si longtemps sans parvenirà satisfaire leurs légitimes revendications. Il est certes surprenant de voir que la situation, au fil des années, semble plutôt se durcir au lieu de s'ouvrir. Il en va ainsi lorsque le dogme a remplacé la raison, lorsque le mythe a obstrué la conscience. Le changement est un long processus qui doit passer par des paroxysmes avant de voir la lumière. Nouds gardons notre optimisme, les minorités informées deviennent un jour des majorités agissantes.

Il ne faut pas oublier que les mouvements contestant l'obligation vaccinale sont aussi vieux que la vaccination elle-même. Dès la première époque,au temps de Jenner, l'opposition à la vaccination a été tres virulente. On se souvient qu'en Grande Bretagne, la ville de LEICESTER fut la championne de la résistance au vaccin contre la variole : tous les habitants s'étaient mobilisés et ils triomphèrent. Cet exemple montre que la mobilisation et la détermination sont capables de barrer la route à l'obligation vaccinale. (cf. Pr hervé Bazin, " ce bon docteur Jenner", ed. Josette, Lyon 1997), (Cf. également le N°20 du Courrier d'Alis mars 1998).

Le dossier que nous vous présentons dans ce numéro, se propose d'apporter un éclairage sur l'actualité en fonction de ce que l'histoire nous a montré. Tout lecteur averti saura reconnaître la supercherie des pratiques vaccinales savament orchestrée par les experts, tout spécialement dans le cas du BCG, du vaccin contre la variole, de celui contre la fièvre aphteuse, ou de celui contre l'hépatite B.

Nous souhaitons, parallelement, que le lecteur non averti découvre derrière des habitudes routinières, un sujet grave qui l'amène à réfléchir et à s'informer d'avantage. Deux cents de pratique vaccinale,même si cela ne représente pas une durée très longue à l'échelle du temps, c'est suffisant pour établir un constat : d'une part pour se rendre compte des véritables dégâts commis par les vaccinationssystématiques, massives et indifférenciéeset, d'autre part, pour découvrir et analyser les dessous d'une politique vaccinale basée sur la désinformation.

Françoise Joët

 

ALIS - Association Liberté Information Santé 19, rue de l'Argentière 63200 RIOM
Tél. : 04 73 63 02 21 (même numéro pour le fax)
- Internet : www.alis-france.com